ERADD
Protection

Protection

La responsabilité de protection des populations incombe à l’Etat dans un Pays. Pour ce faire, il faut une organisation sociopolitique, territoriale, et culturelle à travers des institutions fortes qui permet de préserver les droits humains et consolider une gouvernance citoyenne et économique. Depuis les indépendances, le Mali est à la croisée des crises multiformes entre rébellions et coups d’Etat. Ces crises ont pris des dimensions considérables à partir de 2012. L’avènement de la démocratie au Mali en 1992 a certes permis de replacer l’individu au centre, elle n’a pas pour autant consolider la base sociologique de l’Etat. Aujourd’hui, les conséquences sont les conflits identitaires qui rythment l’actualité du Pays. Ces conflits d’une extrême violence dans le Nord et le Centre du pays forcent beaucoup de populations résidant dans ces zones à se déplacer à l’intérieur vers des zones plus sécurisées ; fragilise et anéantissent les structures décentralisées déjà alanguit  qui assurent les services sociaux de base au niveau local.

Cette situation crée une crise humanitaire sans précédent. Face à la situation l’ONG ERADD se donne comme mission de venir en aide aux personnes déplacées internes (PDI) et renforcer la gouvernance démocratique endogène.  

Les personnes déplacées internes vivent en situation désespérée sur les sites. La plupart d’entre elles dépendent uniquement de l’assistance humanitaire pour survivre. Avec un nombre croissant dû aux nouveaux arrivants, ils connaissent une situation précaire sur plusieurs plans :

  • Refus de livraison d’actes de naissance pour les nouveaux nés dans les sites ;
  • Violences sexuelles sur les femmes ;
  • Faiblesse du niveau d’inscription à l’école, notamment, pour les filles ;
  • Tensions inter-ethniques ;
  • Conflits de partage des ressources avec les communautés hôtes
  • Mariages précoces des filles.

PARTAGEZ