ERADD
PROJETS

PROJETS

Social Boost Young People (SBYP-Mali)

SBYP est un programme qui accompagnera les jeunes porteurs de projet à fort impact social au Mali. Il sera officiellement lancé le 04 juillet 2020 à Bamako. Sa principale mission est de lutter contre le chômage des jeunes à travers la formation et l'aide à la création d'entreprise sociale innovante au Mali.

SBYP pour sa première phase s’est donnée comme objectif dans sa phase I, de former 25 jeunes porteurs ou d’idée de projet de création d'entreprise sociale durant un mois. Ils bénéficieront de formation et mentoring dans les thématiques comme l’Entreprenariat social, le leadership, développement personnel, management et gouvernance des associations et d’une entreprise sociale par des experts de l'entreprenariat social au Mali et l’étranger.

SBYP dans sa seconde phase retiendra 5 lauréats qui seront incubés durant 5 mois de coaching, de mentorat, de mise à disposition d’outils pratiques et ressources qui leur permettront d’amener leurs projets à maturité.

05 groupes de thématiques sont ciblés par SBYP : l’Environnement et le Développement Durable ; Éducation et formation ; Santé et Nutrition ; Citoyenneté et promotion des droits de l’homme ; l’économie sociale et solidaire.

Qui sont concernés par SBYP ?

-Les associations des jeunes

-Les associations en gestations

-Les jeunes de 18 à 35 ans qui souhaite évolués dans l’entreprenariat social

1- Objectif général :

Contribuer à l’amélioration de la qualité du sol par l’approche agro écologique de l’implantation de la plante GliricidiaSepium dans la région de Gao

2-Objectifs spécifiques :

-Mesurer l’apport de la matière organique de la plante ;

-Évaluer l’adaptation de la plante au climat Gao et l’efficacité de la plante comme haie vive

-Évaluer sa valeur nutritive pour les animaux domestiques.

 

3-Résultats attendus :

L’apport de la matière de la plante GliricidiaSepium mesuré

L’adaptation de la plante au climat de Gao évaluée

L’efficacité de la plante comme haie vive évaluée

La valeur de la plante pour les animaux domestique est connue.

4-Moyens :

Le coût total du projet s’élève à 6 000 000 FCFA

1-Objectif général :

Évaluer les capacités de mobilisation de ressources internes, le niveau de connaissance et aptitudes des élus, la participation communautaire au niveau des communes de Bourem

2-Objectifs spécifiques :

-Enquêter auprès des élus, les services techniques, les leaders communautaires, les organisations de la société civile et les opérateurs économiques sur les insuffisances liées au recouvrement de ressources internes ;

-Étudier le niveau de connaissances, les aptitudes des élus sur les stratégies de recouvrement de ressources internes ;

-Déterminer l’effectivité de la participation des communautés dans la gestion de collectivités ;

-Mettre en place un dispositif innovant de mobilisation de ressources internes, renforcement de capacités des collectivités et meilleur participation des communautés dans la gestion des affaires publiques.

3-Résultats Attendus :

-Enquête tenue auprès des élus, les services techniques, les leaders communautaires, les organisations de la société civile et les opérateurs économiques sur les insuffisances liées au recouvrement de ressources internes ;

-Le niveau de connaissances, les aptitudes des élus sur les stratégies de recouvrement de ressources internes sont étudiés ;

-Le niveau de participation des communautés dans la gestion de collectivités est déterminée ;

-Un dispositif innovant de mobilisation de ressources internes, renforcement de capacités des collectivités et meilleur participation des communautés dans la gestion des affaires publiques est mise en place au niveau du cercle de Bourem.

4-Moyens :

Le coût total du projet s’élève à 31 000 000 F CFA

1-Objectif général :

Renforcer les capacités des CGS dans le but d’améliorer la qualité de la gestion des écoles de la commune de Téméra.

2-Objectifs spécifiques :

-Identifier les besoins et les capacités de tous les CGS de la commune de Téméra ;

-Organiser des campagnes de sensibilisation et d’information pour la redynamisation des CGS de la commune de Téméra ;

-Organiser des sessions de formation pour tous les CGS de la commune sur : leurs rôles et responsabilités dans la bonne gestion d’une école, comment mieux gérer leur écoles avec des stratégies et des outils efficaces, comment faire un diagnostic d’école, concevoir des projets d’écoles et les stratégies de financements possibles ;

-Appuyer les CGS techniquement et matériellement dans la conception, le suivi et la mise en œuvre de leur projet d’école.

3-Résultats attendus :

-Les besoins et les capacités tous les CGS de la commune de Téméra sont identifiés;

-Les campagnes de sensibilisation et d’information pour la redynamisation des CGS de la commune de Téméra sont organisées ;

-Les sessions de formation pour tous les CGS de la commune sur les rôles et responsabilités dans la bonne gestion d’une école sont organisées ;

-La formation sur comment mieux gérer leur écoles avec des stratégies et des outils efficaces est organisée

4-Moyens :

Le coût total du projet s’élève à  21 890 399 F CFA

1-Objectif général :

Améliorer l’état de santé et le bien être des personnes vivants avec la drépanocytose au Mali

2-Objectifs spécifiques :

-La célébration de la Journée Mondiale de lutte contre la Drépanocytose ;

-Mettre en place actions de prévention d’information, de sensibilisation et dépistage gratuit dans une dizaine (10) de lycées échelonné sur la durée du projet ;

-Organiser des campagnes médias organisées dans les radios et la télévision dans le but d’informer, de sensibiliser pour prévenir ce véritable problème de santé publique au Mali et dans le monde ; Démystifier, exposer le tabou, briser le silence et sensibiliser à la tolérance envers les personnes atteintes de drépanocytose ; Conscientiser et rappeler l’importance du dépistage prémarital ;

-Organiser des groupes de paroles ou focus groupe avec des personnes drépanocytaires pour soutenir et accompagner les associations (AMLUD) de lutte contre la drépanocytose ;

-Évaluer le niveau de connaissance des drépanocytaires et leur capacité socio-économique et psychologique face à la gestion de leur maladie.

3-Résultats attendus :

-La Journée Mondiale de lutte contre la Drépanocytose, à travers l’atelier sur la thématique d’alimentation et la nutrition des personnes drépanocytaires est organisée ;

-Les actions de prévention et dépistage dans une dizaine (10) de lycées sont réalisées ;

-Au moins (3) séances d’animation et de sketchs lors des évènements nationaux organisés ;

-Les campagnes médias dans les radios et la télévision organisés ;

-Au moins trois (05) groupes de paroles ou focus groupe avec des personnes drépanocytaires pour soutenir et accompagner les associations (AMLUD) de lutte contre la drépanocytose organisés ;

-L’étude analytique et qualitative à double visée réalisée

4-Moyens :

Le coût total du projet est évalué à 10 025 000 F CFA.

1-Objectif général : 

Sensibiliser et faciliter l’acquisition des connaissances, pour mieux prévenir et lutter contre les violences sexuelles en période de conflit armé.

2-Objectifs spécifiques :

-Former, les personnels des ONG et des associations, au renforcement sur les mécanismes internationaux, régionaux et nationaux de protection des victimes de violences sexuelles en période de conflit ; (100 personnes des ONG et Association) ;

-Offrir un appui technique aux ONG locales et associations dans la conception des programmes en adéquation avec le cadre international et régional de prévention et de lutte contre les violences sexuelles en période de conflit ; (3 à 6 mois) ;

-Renforcer les connaissances des professionnels de santé et des travailleurs psychosociaux sur les mécanismes nationaux et internationaux de protection contre les violences sexuelles en période de conflit ; (20 personnes) ;

-Sensibiliser les populations quant au maintien des pratiques favorisant l’imputé ou l’exclusion des victimes.

3-Résultats attendus :

-100 personnels personnes de 20 ONG et associations sont formées sur les mécanismes nationaux, internationaux et régionaux de protection des populations civiles contre les violences sexuelles en période de conflit armé ;

-Un appui technique est offert aux ONG et associations dans la conception des programmes en adéquation avec le cadre international et régional de prévention et de lutte contre les violences sexuelles en période de conflit ;

-Les connaissances de 2O professionnels de santé et des travailleurs psychosociaux sont renforcées sur les mécanismes nationaux et internationaux de protection contre les violences sexuelles en période de conflit ;

-Les villages des deux cercles sont sensibilisés sur les dangers des pratiques néfastes favorisant l’impunité et l’exclusion des victimes des violences sexuelles en période de conflit armé.

4-Moyens :

Le coût total du projet est évalué à 4 136 000 FCFA

PARTAGEZ